Voyageurs à destination du Royaume-Uni, qu’est-ce que le brexit change pour vous ?

Publié le 31 mars 2017

Voyageurs à destination du Royaume-Uni, qu’est-ce que cela change pour vous ?

Rappelez-vous, le vendredi 24 juin 2016 le Royaume-Uni se prononçait en faveur du Brexit à 51,6%. Actée il y a plusieurs mois déjà, la décision a été officiellement activée depuis mercredi 29 mars 2017.

Concrètement quelles en sont les conséquences ? Blue Valet décrypte l’actualité et fait le point sur les principaux changements.

 

Taux de change : qu’est-ce qu’on y gagne ?

La sortie progressive du Royaume-Uni devrait selon les spécialistes influencer le cours de la livre sterling qui naturellement baisse. Suite au référendum, la livre était passée de 1,31 euros à 1,24 euros en quelques heures seulement, une tendance qui s’est confirmée puisqu’aujourd’hui la livre est à 1,15 euros. Une bien bonne nouvelle pour les voyageurs français qui voient leur pouvoir d’achat augmenter. En revanche nous avons une pensée émue pour les britanniques qui eux, vont devoir restreindre leurs dépenses à l’étranger.

 Aujourd’hui : 1€ = 0.8639 GBP      1GBP = 1.1576€

 Retour des Duty-Free

Disparus depuis plusieurs années, les halls des aéroports britanniques pourraient de nouveau accueillir les zones de duty-free. Le ministère des finances indique effectivement que le « statut de non-résident communautaire pourrait s’appliquer », en clair la TVA serait retirée de vos achats à hauteur de 20% comme en France. Cependant la mise en place de cette mesure n’est pas à l’ordre du jour et reste conditionnée par le traité de sortie.  Soyez patient !

 Frais téléphoniques

Alors que l’Union Européenne met en place une mesure de plafonnement des frais téléphoniques pour tous appels émis/reçus depuis un pays membre de l’UE et envisage d’ici juin 2017 leur suppression totale, le Brexit pourrait en exclure la Grand Bretagne. « Non mais Allô ? »

 Les frais de santé

Mieux vaut prévoir un voyage sans entorse ! La carte européenne d’assurance maladie ne permettra plus aux français d’accéder aux soins anglo-saxons sans en régler la note !

Enfin dans le lot des mauvaises nouvelles, une augmentation du prix des billets est très probable suivie d’une baisse de la fréquence des vols ! Pour la question du VISA, celui-ci pourrait voir le jour mais reste dépendant des nouveaux accords bilatéraux entre pays membres ou non de l’UE … affaire à suivre !

 

Article rédigé par Pauline Vanlin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies 🍪 ou autres traceurs nécessaires pour vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d’intérêts et pour réaliser des statistiques de visites.En savoir plus